Changer de pays
Bienvenue sur le site de Lyxor France
Veuillez lire les informations importantes ci-dessous avant de continuer sur notre site

Les ETF présentés sur ce site internet sont des ETF Amundi et des ETF Lyxor.

Les ETFs Lyxor présentés sur ce site peuvent faire l’objet de restrictions à  l’égard de certaines personnes ou dans certains pays en vertu des réglementations nationales applicables à  ces personnes ou à  ces pays. Il vous appartient donc de vous assurer que vous êtes autorisés à  investir dans les ETFs Lyxor présentés sur ce site Internet. 

 

Les investisseurs en Grande Bretagne sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.co.uk  

Les investisseurs aux Pays Bas sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.nl  

Les investisseurs en Italie sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.it  

Les investisseurs en Espagne sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.es  

Les investisseurs en Autriche sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.at  

Les investisseurs en Allemagne sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.de   

Les investisseurs à  Singapour sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.com.sg  

Les investisseurs en Suisse sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.ch  

Les investisseurs en Belgique sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.be  

Les investisseurs en Pologne sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.pl 

Les investisseurs en Norvège sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.no

Les investisseurs au Danemark sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.dk

Les investisseurs au Luxembourg sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.lu

Les investisseurs en Suède sont invités à  consulter le site www.lyxoretf.se

Les investisseurs en Finlande sont invités à  consulter le silte www.lyxoretf.fi

Les ETFs Lyxor présentés sur ce site sont des organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) (i) domiciliés en France et agrées par l''Autorité des Marchés Financiers (AMF) ou, (ii) domiciliés au Luxembourg, agrées par la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) et ayant fait l’objet d’une notification pour la commercialisation de leurs parts ou actions sur le territoire de la République Française conformément aux dispositions de l’article 93 de la Directive 2009/65/CE. L’attention des investisseurs est attirée sur le fait que les prospectus de certains ETFs Lyxor de droit Luxembourgeois ayant fait l’objet de la procédure de notification précitée sont publiés sur le présent site internet uniquement en langue Anglaise. Une traduction Française de ces prospectus peut être obtenue sur simple demande écrite adressée par courrier à Lyxor International Asset Management (" Lyxor ") – 91-93, boulevard Pasteur, 75015 Paris - France.

Les informations qui se trouvent sur ce site ne sont pas destinées aux personnes ou entités résidentes, localisées ou enregistrées au sein de juridictions n’ayant pas autorisées la distribution des ETFs Lyxor. En conséquence, les informations qui se trouvent sur ce site ne peuvent à aucun moment être considérées comme une offre ou une incitation à acheter ou vendre les parts ou actions des dits ETFs à aucune personne dans aucune juridiction:

(a)   dans laquelle aucune offre ou incitation n’est autorisée ;

(b)   dans laquelle Lyxor n’est pas qualifié pour de telles offres ou incitations; ou 

(c)   dans laquelle il est illégal de proposer de telles offres ou incitations.

En particulier, les ETFs Lyxor présentés sur ce site Internet ne sont et ne seront pas enregistrés sous le United States Securities Act of 1933, et suivants, ils ne peuvent donc faire l’objet d’une offre ou d’une vente au sein des Etats-Unis d’Amérique, à l’exception de cas particuliers exemptés du, ou de transactions non soumises à un enregistrement sous le Securities Act. Ainsi, les ETFs listés sur ce site Internet ne peuvent ni être vendus aux concitoyens de nationalité américaine ni être autrement transférés aux Etats-Unis, sauf si cette transaction ne fait pas l’objet d’un enregistrement particulier de par la loi américaine.

Chaque personne provenant d’une juridiction concernée par les restrictions mentionnées ci-dessus, doit s’informer de, et observer, ces restrictions.

Ce site Internet présente un caractère commercial et non un caractère réglementaire. L’exactitude, l’exhaustivité ou la pertinence de certaines des informations fournies ne sont pas garanties, bien que celles-ci aient été établies à partir de sources réputées fiables. Certains éléments de ce site internet sont fournis sur la base de données de marché, constatées à un moment précis et qui sont donc susceptibles de varier au cours du temps. Lyxor recommande aux investisseurs de lire attentivement la rubrique " facteurs de risques " du prospectus ainsi que le document d’information clé pour l’investisseur disponible sur le présent site internet.

La valeur liquidative (" VL ") des ETFs Lyxor peut connaître à tout moment d’importantes fluctuations de cours, pouvant aboutir dans certains cas à la perte totale du montant investi. L’attention des investisseurs est attirée sur le fait que certains ETFs peuvent-être sensibles à l’évolution du taux de change entre leur devise de référence et celle de l’indice sous-jacent, ainsi que celle des composants de l’indice sous-jacent.

Avant tout investissement dans un ETF Lyxor, vous devez procéder à votre propre analyse des risques du produit d’un point de vue juridique, fiscal et comptable, sans vous fonder exclusivement sur les informations qui auront été fournies au préalable, en consultant, si vous le jugez nécessaire, vos propres conseillers en la matière ou tout autre professionnel compétent.

Sous réserve du respect des obligations que la loi met à leur charge, Lyxor, ou toute autre entité du même groupe, ne pourra être tenu responsable des conséquences financières ou toute autre conséquence de quelque nature que ce soit résultant d’un investissement dans les produits.

 

En cliquant sur les boutons institutionnels ou particuliers, je confirme avoir lu et compris les informations spécifiées ci-dessus, et que je suis résident ou enregistré en France.

Le futur des ETF commence ici

Banner Amundi

En savoir plus
15 juin 2021

Disruptive technology

Investir dès aujourd'hui dans les technologies de demain

Costas Andriopoulos

Costas Andriopoulos (B. Sc., M. Sc., Ph. D.) est, entre autres, Professor of Innovation and Entrepreneurship à la Cass Business School. Il est par ailleurs Managing Director d'Avyssos Advisors Ltd., une société de conseil en gestion de l'innovation. Les résultats de ses recherches financées par Carnegie Trust et la Commission européenne ont été publiés dans des revues spécialisées de renom.

Qu'est ce qu'une technologie de rupture ?

L'expression « technologies disruptives » est parfois utilisée également. L'adjectif est dérivé du verbe anglais « to disrupt », qui signifie interrompre ou détruire. On entend par technologies de rupture les innovations révolutionnaires qui remplacent ou supplantent des technologies ou modèles d'activité établis. Il peut s'agir aussi bien du perfectionnement de concepts existants que de l'introduction de nouvelles technologies. Un exemple de perfectionnement dans le sens de destruction créatrice nous vient de l'industrie musicale. Il concerne le « support » via lequel nous écoutons de la musique : dans les années 1970, la cassette a pris le pas sur le disque, pour être à son tour remplacée au milieu des années 1980 par le CD.

Au début des années 2000 et grâce à l'arrivée d'Internet, la musique est passée au numérique sous le format MP3, disponible en streaming ou en téléchargement grâce à des plateformes comme Spotify. (S'il est vrai que les ventes de disques vinyles ont augmenté ces dernières années, cela est vraisemblablement dû à la nostalgie. Ces chiffres sont en tout cas minimes par rapport au nombre de téléchargements).

Chacune de ces avancées (passage du vinyle à la cassette puis du CD au MP3) a mis fin à quelque chose, mais elle a aussi lancé en parallèle une innovation qui a élevé la façon dont nous écoutons la musique à un niveau supérieur. Par rapport au disque vinyle, la cassette avait notamment pour avantage de pouvoir être emportée et écoutée partout grâce à un walkman. Le CD offrait quant à lui une bien meilleure qualité de son que la cassette. Enfin, la musique au format MP3 présente comme avantage l'absence de support de stockage physique : les lecteurs MP3 et les smartphones peuvent contenir un nombre presque illimité de morceaux sur des appareils toujours plus petits, ou y accéder via des services de streaming. Les télévisions à écran plat ou les appareils photo numériques sont d'autres exemples de produits issus du domaine des technologies de rupture.

Chacune de ces avancées (passage du vinyle à la cassette puis du CD au MP3) a mis fin à quelque chose, mais elle a aussi lancé en parallèle une innovation qui a élevé la façon dont nous écoutons la musique à un niveau supérieur. Par rapport au disque vinyle, la cassette avait notamment pour avantage de pouvoir être emportée et écoutée partout grâce à un walkman. Le CD offrait quant à lui une bien meilleure qualité de son que la cassette. Enfin, la musique au format MP3 présente comme avantage l'absence de support de stockage physique : les lecteurs MP3 et les smartphones peuvent contenir un nombre presque illimité de morceaux sur des appareils toujours plus petits, ou y accéder via des services de streaming. Les télévisions à écran plat ou les appareils photo numériques sont d'autres exemples de produits issus du domaine des technologies de rupture.

Identifier aujourd'hui les vedettes de la Bourse de demain

Les produits et services issus des technologies de rupture ont plusieurs points communs : ils possèdent un potentiel de croissance exceptionnel, peuvent passer d'un secteur de niche à une offre grand public et sont ainsi à même de donner naissance à des industries nouvelles. Inconnu au bataillon aujourd'hui, mais vedette de la Bourse demain ? Les meilleurs exemples ici sont des entreprises telles qu'Apple ou Amazon, qui font aujourd'hui partie des sociétés les mieux valorisées au monde. Les investisseurs qui ont acquis des actions Apple en 1981 à un prix équivalent à 0,30 dollar américain peuvent s'estimer heureux, tout comme ceux qui ont participé à l'introduction en Bourse d'Amazon en 1997, à 1,50 dollar l'action en tenant compte des divisions d'actions. Bien entendu, un tel succès ne peut normalement être obtenu qu'en acceptant les fluctuations de cours connexes et exige courage, patience et acceptation des risques. Les grandes entreprises couronnées de succès aujourd'hui ont pour la plupart commencé petit, parfois même dans des garages, à l'instar d'Apple ou de Hewlett Packard. Les petites entreprises, également appelées petites capitalisations, subissent d'ordinaire des fluctuations de cours plus importantes et se prêtent donc à un investissement complémentaire dans un objectif de placement à long terme.

Les « si » et les « mais »...

... ont rarement fait fructifier les investissements. Bien entendu, les entreprises de rupture qui recontrent le succès ne sont pas forcément toutes de jeunes start-ups. Les sociétés issues de secteurs traditionnels fondées aux XIXe et XXe siècles qui ont fini par devenir de grands groupes (Siemens, General Electric ou encore Rio Tinto) ont adapté une partie de leur modèle d'affaires aux exigences actuelles et investissent des sommes colossales dans la recherche et le développement pour ne pas devenir les victimes de la destruction créatrice. Un groupe finlandais actif dans les télécommunications illustre bien ce qui se passe lorsqu'une tendance est tout bonnement ignorée : entre 1998 et 2011, l'entreprise Nokia avait la réputation d'être le premier fabricant mondial de téléphones portables, disposait d'extraordinaires parts de marché et affichait des bénéfices élevés.

Son déclin s'est amorcé en 2007, avec le lancement des smartphones : Nokia a fermé les yeux sur cette innovation, a réagi trop tard et n'a jamais pu rattraper le train lancé à toute allure des téléphones portables capables de se connecter à Internet, qui sont passés d'un secteur de niche à un produit de masse. Ses parts de marché et ses bénéfices ont diminué un peu plus chaque année. Et Nokia a fini par disparaître ou presque en tant que fournisseur de téléphones portables.

Être présent dès le départ grâce à Lyxor

En utilisant des indices calculés par MSCI, le principal fournisseur d'outils et de services d'aide à la décision pour les investisseurs professionels, et de la personnalisation en collaboration avec Lyxor ce modèle permettera d'identifier les entreprises susceptibles d'être les Apple ou Amazon de demain et de les regrouper au sein d'un indice. Des méthodes d'analyse financière de pointe ainsi que l'intelligence artificielle (IA) sont combinées aux connaissances d'experts externes afin de déterminer les composantes de l'indice et d'identifier les entreprises qui présentent le meilleur potentiel de performance.

​Exemples d'entreprises reprises au sein de l'indice qui ont le potentiel de devenir les géants de demain :

  • Proto Labs, une société d'impression 3D, entre autres, qui produit des prototypes ou des pièces à la demande.
  • Fanuc, entreprise japonaise d'électronique et de construction mécanique, qui est leader mondial de la fabrication de robots industriels.
  • Cognex Corporation, qui se spécialise dans les systèmes de vision industrielle, les capteurs et les logiciels permettant de contrôler les robots sur les chaînes de montage.

Les technologies de rupture n'ont pas pour but premier de fabriquer des machines plus performantes. Il s'agit également de rechercher des moyens d'assurer une collaboration efficace entre hommes et machines. Par exemple, l'une des avancées de la robotique est la mise au point de robots dits de service, qui pourraient prendre en charge les tâches du personnel de service dans les secteurs de l'hôtellerie et du commerce de détail.

Cela peut contribuer à componser la pénurie de travailleurs qualifiés dans le secteur des services, induite par les tendances démographiques, dans de nombreux pays industrialisés.

L’ETF Lyxor MSCI Disruptive Technology ESG Filtered (DR) UCITS ETF regroupe des entreprises actives dans l'un ou plusieurs des domaines d'activité suivants :

  • Impression 3D
  • Cloud-Computing
  • Internet des objets (Internet of things)
  • Robotique
  • Système de paiement en ligne
  • Energie propre/réseaux intelligents
  • Fintechs
  • Innovations dans la santé
  • Cybersécurité

Grâce au Lyxor MSCI Disruptive Technology ESG Filtered (DR) UCITS ETF les investisseurs peuvent orienter leur portefeuille sur les tendances futures de manière diversifiée et participer dès aujourd'hui à la performance des vedettes de la Bourse de demain.

Pour en savoir plus sur les ETF de Lyxor axés sur les mégatendances et obtenir des informations détaillées ainsi que des vidéos et des articles de blog d'actualité, rendez-vous sur www.lyxorETF.fr à la section « l’investissement thématiques avec Lyxor ETF » dans l’espace des ETF phares.

Attention, l’investissement en Bourse présente un risque de perte en capital, ces sociétés peuvent connaître un retournement de tendance et voir le prix de leurs actions baisser. Une description détaillée des conditions des fonds et des risques y afférents est fournie dans le prospectus et dans le document d’information clé pour l’investisseur (DICI).

LES RISQUES LIÉS À L’INVESTISSEMENT
RISQUE DE PERTE EN CAPITAL
: Les ETF sont des instruments de réplication : leur profil de risque est similaire à celui d’un investissement direct dans l’Indice sous-jacent. Le capital des investisseurs est entièrement à risque et il se peut que ces derniers ne récupèrent pas le montant initialement investi.
RISQUE DE REPLICATION : Les objectifs du fonds peuvent ne pas être atteints si des événements inattendus surviennent sur les marchés sous-jacents et ont un impact sur le calcul de l’indice et l’efficacité de la réplication du fonds.
RISQUE DE CONTREPARTIE : Dans le cas des ETF synthétiques, les investisseurs sont exposés aux risques découlant de l’utilisation d’un Swap de gré à gré avec la Société Générale. Conformément à la réglementation OPCVM, l’exposition à la Société Générale ne peut pas dépasser 10% des actifs totaux du fonds. Les ETF à réplication physique peuvent être exposés au risque de contrepartie s'ils ont recours au prêt de titres. 
RISQUE SOUS-JACENT : L’Indice sous-jacent d’un ETF Lyxor peut être complexe et volatil. Dans le cas des investissements en matières premières, l’Indice sous-jacent est calculé par rapport aux contrats futures sur matières premières, ce qui expose l’investisseur à un risque de liquidité lié aux coûts, par exemple de portage et de transport. Les ETF exposés aux Marchés émergents comportent un risque de perte potentielle plus élevé que ceux qui investissent dans les Marchés développés, car ils sont exposés à de nombreux risques imprévisibles inhérents à ces marchés. 
RISQUE DE CHANGE : Les ETF peuvent être exposés au risque de change s’ils sont libellés dans une devise différente de celle de l’Indice sous-jacent qu’ils répliquent. Cela signifie que les fluctuations des taux de change peuvent avoir un impact positif ou négatif sur les rendements. 
RISQUE DE LIQUIDITE : La liquidité est fournie par des teneurs de marché enregistrés sur les bourses où les ETF sont cotés, en ce compris la Société Générale. La liquidité sur les bourses peut être limitée du fait d’une suspension du marché sous-jacent représenté par l’Indice sous-jacent suivi par l’ETF, d’une erreur des systèmes de l’une des bourses concernées, de la Société Générale ou d’autres teneurs de marché, ou d’une situation ou d’un événement exceptionnel(le).
RISQUE DE CONCENTRATION : Les ETF thématiques et Smart Beta sélectionnent des titres actions et obligations pour leur portefeuille sur la base d’un indice d’origine de référence. Dans le cas où les règles de sélection sont particulièrement strictes, le portefeuille peut être plus concentré et le risque est réparti sur moins de titres que l’indice d’origine.


INFORMATION IMPORTANTES 

Le présent article est publié à titre strictement informatif et ne constitue pas un conseil d’investissement. 
Ce document est de nature commerciale et non règlementaire. Avant tout investissement dans ce produit, les investisseurs sont invités à se rapprocher de leurs conseils financiers, fiscaux, comptables et juridiques. Il appartient à chaque investisseur de s’assurer qu’il est autorisé à souscrire ou à investir dans ce produit.
Les UCITS ETFs Lyxor sont des fonds français ou luxembourgeois, agréés respectivement par l’Autorité des marchés financiers ou la Commission de Surveillance du Secteur Financier, et dont les parts ou actions sont autorisées à la commercialisation dans plusieurs pays européens (les Pays de Commercialisation) conformément à l’article 93 de la Directive 2009/65/CE. Lyxor International Asset Management (LIAM) recommande aux investisseurs de lire attentivement la rubrique «Profil de risque» de la documentation produit (prospectus et DICI, le cas échéant). Le prospectus en français (pour les UCITS ETFs français) ou en anglais (pour les UCITS ETFs luxembourgeois),  ainsi que le DICI dans les langues des Pays de Commercialisation sont disponibles gratuitement sur www.lyxoretf.com  ou sur demande auprès de client-services-etf@lyxor.com .
La composition actualisée du portefeuille d’investissement des UCITS ETFs Lyxor est mentionnée sur le site www.lyxoretf.com . En outre, la valeur liquidative indicative figure sur les pages Reuters et Bloomberg du produit et peut également être mentionnée sur les sites internet des places de cotation du produit. Les UCITS ETFs font l’objet de contrats d’animation qui visent à assurer la liquidité du produit en bourse, dans des conditions normales de marché et de fonctionnement informatique. Les parts ou actions de l’OPCVM coté («UCITS ETF») acquises sur le marché secondaire ne peuvent généralement pas être directement revendues à l’OPCVM coté. Les investisseurs doivent acheter et vendre les parts/actions sur un marché secondaire avec l’assistance d’un intermédiaire (par exemple un courtier) et peuvent ainsi supporter des frais. En outre, il est possible que les investisseurs paient davantage que la valeur nette d’inventaire actuelle lorsqu’ils achètent des parts /actions et reçoivent moins que la valeur nette d’inventaire actuelle à la revente.
Ces produits comportent un risque de perte en capital. Leur valeur de remboursement peut être inférieure au montant investi. Dans le pire des scénarii, les investisseurs peuvent perdre jusqu’à la totalité de leur investissement. Il n’y a aucune garantie que l’objectif du fonds soit atteint. Le fonds peut ne pas toujours être en mesure de répliquer parfaitement la performance de(s) (l’) indice(s).
Les indices et marques utilisées dans ce document sont la propriété intellectuelle des sponsors d’indices et leur utilisation est soumise à licence. Les UCITS ETFs Lyxor ne bénéficient pas, de quelque manière que ce soit, du parrainage, du soutien ou de la promotion des sponsors d’indices, qui n’assument aucune responsabilité en lien avec ces produits.
Les indices ne sont ni parrainés, ni approuvés, ni vendus par Société Générale ou LIAM. Ni Société Générale ni LIAM n’assumeront une quelconque responsabilité à ce titre.
Les parts ou actions des UCITS ETFs ne seront pas enregistrées en vertu du U.S. Securities Act de 1933, tel que modifié (le U.S. Securities Act) et ne peuvent être ni offertes, ni cédées, ni transférées, ni transmises, ni attribuées aux États-Unis d’Amérique ou à tout ressortissant américain (US Person) tel que ce terme est défini par la Réglementation S de la loi américaine de 1933 sur les valeurs mobilières (Regulation S of the US Securities Act). Les parts ou actions des UCITS ETFs ne seront pas offertes à des US Persons. Les parts ou actions des UCITS ETFs seront offertes uniquement en dehors des États-Unis d’Amérique à des personnes n’étant pas des ressortissants américains (non-US Persons).
Aux fins des présentes, une US Person désigne, mais sans s’y limiter, toute personne physique résidant aux États-Unis d’Amérique, toute entité organisée ou constituée en vertu du droit des États-Unis d’Amérique, certaines entités organisées ou constituées en dehors des États-Unis d’Amérique par des ressortissants américains, ou tout compte détenu au profit d’un tel ressortissant américain.
Ce document ne constitue, de la part de Société Générale, LIAM ou l’une de leur filiale, ni une offre, ni la sollicitation d’une offre en vue de l’achat ou de la vente du produit qui y est décrit.
Lyxor International  Asset Management (LIAM) est une société de gestion française agréée par l’Autorité des marchés financiers et conforme aux dispositions des Directives OPCVM (2014/91/EU) et AIFM (2011/61/EU). Société Générale est un établissement de crédit (banque) français agréé par l’Autorité de contrôle prudentiel


LIAM sales group disclaimer


Ce message est produit par le département de vente de LIAM et non pas de la Recherche cross-asset. Ce document ne peut être pas qualifié de recherche indépendante sur les investissements et doit être considéré comme une communication marketing même s’il contient une référence de recherche. Consultez notre page web dediée ici : www.lyxoretf.com/compliance.

© 2021 LYXOR INTERNATIONAL ASSET MANAGEMENT ALL RIGH RESERVED.

Connect with us on linkedin